LA MONTAGNE

 

 

 

Patagonie 2010

 

ca

Gros Morne 2010

Italie 2009

Islande 2008

bolivia

Bolivie 2007

 

peru 

Pérou 2006 

 

http://users.skynet.be/hermandw/fl/ec.gif

Équateur 2005

 

           peru

             Pérou 2004

           Hommage à Yves Laforest

 

Yves

       

 

 

 

peru  bolivia

Pérou-Bolivie 2003

Vidéo

 

 

 

us

Long Trail (1997-2002)

bpcharlie

 

bolivia

Bolivie 2002

Vidéo

 

cl

Patagonie 2001

Paine

ca

Gros Morne 2000

grosmorne2

np

Népal 2000

nepal

gb-sco

Écosse 1998

ecosse

 

Un maître à penser :

Blaise Pascal

(1623-1662)

Homme de sciences et de lettres

http://www.mathe.tu-freiberg.de/~hebisch/cafe/pascal.jpg

« Deux excès : exclure la raison, n’admettre que la raison. »

 (Extraits des Pensées)

 

Escalade de glace

 

 

Painemirror

«  Le silence éternel de ces espaces infinis m’effraie. » (Pascal)

 

Vidéos : Parinacota 2003 -  Lion’s Head -  Ridge running -  Parapente

WM 4000 - NE 4000 - NE 100 Highest - Randonnée en hiver -

 

lafayette

hiver

 

Aller à la montagne, c'est faire un voyage en dedans de soi, dans un décor qui élève l'esprit, et par le biais d'une activité qui tonifie le corps. En s'élevant vers le ciel, nos problèmes ne nous suivent pas mais ils sont laissés tout en bas. On s'y retrouve tel que l'on est, sans masque ni miroir autre que la surface des ruisseaux, et tout ce qui s'y passe est vrai. On ne peut pas se dérober de qui nous sommes et nous n'avons pas de rôle à y jouer, autre que l'éternel rôle de la créature évoluant dans la création. Il n'appartient qu'à nous de bien jouer ce rôle : admirer l'harmonie des lignes de crête, sentir l'odeur de la terre qui se réveille au printemps, toucher cette eau qui nous rafraîchit et qu'on ne peut pas saisir, écouter le vent se frayer un chemin dans les pins, ou encore goûter la première mûre de la saison. On la fréquente parfois seul, pour mieux écouter. Mais on préférera la plupart du temps la compagnie d'une âme soeur, pour partager le moment présent, le seul vrai présent qui nous soit donné. Et cette prise de conscience du présent qui débouche dans un futur sans cesse inventé, cristallise la fragilité de la vie devenue fête.

R.I.P.

Site de : Bertrand Côté